• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

Paul CLAUDEL (1868-1955). L.A.S., [Paris]…

Lot 55
500 - 600 €
Résultats avec frais
Résultat: 750 €

Paul CLAUDEL (1868-1955). L.A.S., [Paris]…

Paul CLAUDEL (1868-1955). L.A.S., [Paris] Lundi [1891], à Albert Mockel ; 3 pages et demie in-8.
Très belle lettre sur la poésie après la lecture de Chantefable un peu naïve : « Votre livre mieux que tout autre fait comprendre les tendances de la poésie moderne qui est la recherche d’un refuge et qui au lieu de parler écoute. Nous avons eu horreur de la raison et lui disant : Soit ! nous nous sommes tournés vers l’autre côté. De là l’origine du poème nouveau et de là son rythme : la plainte, la chose non dite. [...] voilà où est le mérite de votre livre d’être tout entier nouveau, et ce que vraiment le premier il montre tout à fait. – Commençant par de la musique, il finit ainsi que par un secouement de tête. La volupté, la guerre, la gloire, se reflètent sur la mélopée qui va, impersonnelle, et le livre est comme une rumeur repliée. C’est ici le vrai sourire à la chimère, je ne sais quoi d’ingénu et de glacé comme le sourire de l’eau pareil à un sourire sans les yeux. Mais j’ajouterai ceci : trouverons nous notre repos dans le rêve ? Il ne conclut pas. Une seule demeure nous était laissée, la maison de notre refuge. Mais sa douceur n’est pas loin d’être mortelle. Y passerons nous le temps comme quelqu’un qui la face tournée vers la haute fenêtre regarde la pluie tomber, serrant une petite main fiévreuse ? A la fin ne connaitrons-nous pas la vérité ? Elle existe, bien que d’abord se montrant à nous, elle ne paraisse pas moins dangereuse que de mourir »...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue