• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

BULKELEY (John) - CUMMINS (John). A voyage…

Lot 7
600 - 800 €

BULKELEY (John) - CUMMINS (John). A voyage…

BULKELEY (John) - CUMMINS (John).
A voyage to the South-seas, In the Years 1740-1.
Londres : Jacob Robinson, 1743. — In-8, 196 x 122 : xx, 220 pp. Basane brune, roulette dorée en bordure des plats, dos à nerfs (reliure de l’époque).{CR}Édition originale dédiée à l’amiral Edward Vernon (1684-1757).
Cet ouvrage n’est pas à proprement parler un récit de voyage ; il raconte l’histoire véridique du naufrage de la frégate Wager (la défiante) en 1741. Cette dernière faisait partie de l’escadre commandée par le Commodore Anson, qui avait entre autres pour mission, en pleine guerre de l’oreille de Jenkins qui opposa la Grande-Bretagne à l’Espagne, d’aller attaquer les colonies espagnoles de l’océan Pacifique.
L’expédition partit en novembre 1740 et connut une véritable hécatombe ; en juin 1741 il ne resta que 335 hommes sur les 1900 partis quelques mois plus tôt. La frégate Wager fut l’un des bateaux qui connut un sort funeste. Après avoir perdu de vue les autres navires de l’expédition, elle s’échoua en août 1741 sur la côte de Patagonie ; les survivants, suite à une mutinerie, se divisèrent en deux groupes, celui des mutins et celui du capitaine Cheap, qui prirent la décision de rejoindre non sans mal l’Angleterre de façon totalement indépendante et par des moyens très différents.
L’histoire tout à fait extraordinaire racontée dans cet ouvrage est celle des mutins. Elle fut écrite par deux des principaux protagonistes, le chef-canonnier John Bulkeley qui le premier répudia l’autorité du capitaine Cheap, et le charpentier John Cummins qui construisit la petite goélette à partir des chaloupes et du bois qui avait pu être récupéré de la frégate. Quatre-vingt-une personnes réussirent à atteindre Port Désiré ; la plupart continuèrent vers le nord et arrivèrent à Rio Grande mais ils ne furent que 30 à atteindre Rio de Janeiro le 12 avril 1742. De là, ils réussirent à rejoindre Lisbonne puis l’Angleterre le 1er janvier 1743.
Le groupe du capitaine Cheap parti de son côté et seulement 4 survivants purent rejoindre l’Angleterre en 1745. Le récit de cet autre périple a été composé dans un autre ouvrage par l’un des survivants qui n’était autre que l’aspirant John Byron (1723-1786), grand-père du poète George Gordon Byron.
Exemplaire de l’éditeur de musique François Heugel (1922-2010) qui a porté sur la première doublure et sur la garde blanche une note biographique sur John Bulkeley, commençant par cette intéressante précision : « Relation écrite par notre 6ème ayeul John Bulkeley ».
Reliure défraîchie. Le premier plat est détaché, manques importants aux coins et sur les coupes. Frottements et épidermures au dos, coiffes abîmées. Petite mouillure dans la marge intérieure des feuillets liminaires, rares galeries de vers.
Provenances : John Jenner, avec signature sur le titre. - Ex-libris avec monogramme. - François Heugel, avec note autographe.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue