• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

CALLIMAQUE. Callimachoi Cyrenæi Hymni (cum…

Lot 8
2 000 - 3 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

CALLIMAQUE. Callimachoi Cyrenæi Hymni (cum…

CALLIMAQUE.
Callimachoi Cyrenæi Hymni (cum suis scholiis Græcis) & Epigrammata. [Genève] : Henri Estienne, 1577.
[Suivi de] :
APOLLONIOS DE RHODES. Argonauticon libri IIII. [Genève] : Henri Estienne, 1574.
[De] :
ARATUS. Phaienomena kai diosemeia [en grec]. Paris : Guillaume Morel, 1559.
[Et de] :
ARATUS. Phænomena, et prognostica, Interpretibus, M Tullio Cicerone, Rufo Festo Auieno, Germanico Cæsare, una cum eius commentarijs.
Paris : Guillaume Morel, 1559. — 4 ouvrages en un volume in-4, 228 x 171 : (8 ff.), 72, 134 pp., (1 f. blanc) (Callimaque) ; (4 ff.), 248 pp. mal chiffrées 240 (Apollonios de Rhodes) ; (2 ff.), 132 pp. (Aratus en grec) ; (4 ff.), 155, 56 pp., 2 planches (Aratus en latin). Vélin rigide à recouvrement, double filet à froid en encadrement sur les plats, restes de liens, dos lisse, tranches bleues (reliure du XVIIe siècle).{CR}Réunion de 4 éditions de poésies grecques anciennes.
- Première édition très rare des commentaires et de la double traduction latine, en vers et en prose, donnés par Nicodème Frischlin des Hymnes et Épigrammes du poète grec Callimaque (vers 305-vers 240). Elle a été admirablement imprimée par Henri Estienne en grec et en caractères romains. On y trouve également le poème latin en vers d’inspiration mythologique de Catulle intitulé La Chevelure de Bérénice.
- Sixième édition répertoriée des Argonautiques du poète grec Apollonios de Rhodes, la seule imprimée par les Estiennes. Le texte de cette épopée en 4 chants est entièrement imprimé en grec ainsi que les scholies qui l’entourent. On trouve à la fin les notes d’Henri Estienne.
- Très rare édition entièrement imprimée en grec par Guillaume Morel du poème sur l’astronomie intitulé Phénomènes, composé par le poète et astronome grec Aratus ou Aratos de Soles.
Le poème est composé de 1154 vers et divisé en deux parties, la première combine astronomie et astrologie, faisant référence à Eudoxe de Cnide et aux Travaux d’Hésiode. La seconde traite plus spécialement des signes météorologiques. L’édition propose les commentaires de Théon d’Alexandrie et des gloses de Leontius.
- Édition publiée de concert avec la précédente, imprimée également par Guillaume Morel, proposant les traductions latines de Ciceron et d’Avienus du poème Phénomènes d’Aratus, avec les commentaires de Germanicus. On trouve également à la fin, à pagination séparée, le Poeticum astronomicum du grammairien Jules Hygin. L’édition comprend en outre 2 planches dépliantes figurant les différentes constellations.
Bel exemplaire en reliure ancienne, parfaitement conservé. Il provient de la riche bibliothèque d’Heidelberg avec cette note datée de 1621 : « Joann-Leonard Schuq. Haidelberg Palat. A. ER. XPI. 1621 (en chiffres romains). » Cette note date d’un an avant le pillage de la bibliothèque par les troupes bavaroises dans la première période de la guerre de Trente ans.
Il fit partie par la suite, au XIXe siècle, des collections d’un certain J. Hanhardi puis de l’écrivain allemand Joseph von Laßberg (1770-1855). La bibliothèque de ce dernier, qu’il installa dès 1838 au château de Meersburg, comprenait plus de 10000 livres et manuscrits. Il la vendit en 1853 à la bibliothèque de la cour princière de Fürstenberg.
Exemplaire comprenant quelques passages soulignés et annotations en rouge du XIXe siècle, de la main certainement de Joseph von Laßberg. Manque les liens. Mouillures à l’angle supérieur des 40 derniers feuillets du recueil.
Provenances : Bibliothèque d’Heidelberg, avec note sur le titre. - J. Hanhardi, avec sa signature datée de 1805 sur la première garde blanche. - Joseph von Laßberg, avec note datée de 1838 au verso de la première garde blanche.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue