• facebook
  • twitter
  • linkedin
  • art

BRITTEN Benjamin (1913-1976). ÉPREUVES gravées…

Lot 1123
15 000 - 20 000 €

BRITTEN Benjamin (1913-1976). ÉPREUVES gravées…

BRITTEN Benjamin (1913-1976).
ÉPREUVES gravées avec CORRECTIONS autographes, The Rape of Lucretia (1946) ; 225 feuillets grand in-4 (environ 30,5 x 25 cm) gravés au recto seulement, en feuilles (quelques déchirures aux bords, surtout aux ff. extérieurs, avec perte partielle de la dernière page).

Épreuves complètes, abondamment corrigées, de la première version de l’opéra The Rape of Lucrecia (Le Viol de Lucrèce).
Cet opéra en deux actes, sur un livret de Ronald Duncan d’après la pièce d’André Obey (1931), est écrit pour une formation réduite : huit chanteurs et treize instruments. La création eut lieu le 12 juillet 1946 au Festival de Glyndebourne, sous la direction d’Ernest Ansermet, avec Kathleen Ferrier (Lucretia) et Otakar Kraus (Tarquinius) dans les principaux rôles, Peter Pears et Joan Cross chantant le chœur masculin et féminin. Les corrections des présentes épreuves furent réalisées lors des représentations de Glyndebourne, du 12 au 27 juillet 1946 ; la date du 25 juillet 1946 a été notée en haut de la première page.
Partition chant et piano, gravée avec le seul texte anglais, par l’éditeur Boosey & Hawkes (cotage H. 15846), avec des corrections à presque chaque page, la plupart de la main de Britten, à la mine de plomb et au crayon rouge, dont des indications scéniques autographes au crayon, une annotation musicale sur les portées et dans les marges d’environ 20 pages (y compris le verso d’un feuillet), et de nombreuses modifications autographes de mots et de tempi, et des corrections faites par des assistants pour le compositeur, à la mine de plomb ou au crayon orange, y compris un feuillet de manuscrit musical épinglé à la page 27 (par Erwin Stein), avec beaucoup d’indications et notes éditoriales pour le graveur, à la mine de plomb et au crayon bleu, plus quelques notes ultérieures d’autres mains (tenant compte d’éditions plus tardives), et quelques mots en allemand ajoutés aux parties de Tarquinius et Junius, à l’encre noire, peut-être pour les interprètes de la création.
Cette épreuve entièrement corrigée donne la version originale de l’œuvre, comportant des passages de musique qui furent coupés, remplacés ou révisés dans des éditions ultérieures, notamment le dialogue « How gen’rous of you, dear Junius » amenant l’arioso de Collatinus « Love is all desperation », qui fut remplacé en 1947 par « Those who love create fetters which liberate » (pages 31-38), ainsi que d’autres sections également révisées en 1947. La partition chant-piano an anglais seul fut publiée en 1946 d’après cette épreuve corrigée, et une version révisée avec paroles en anglais et allemand en 1947. La partition d’orchestre ne fut publiée qu’en 1958.
Provenance : Enid VANDYK (qui fut l’assistante de Britten).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue